¬ęC'est Dieu qui op√®re en vous le vouloir et le faire.¬Ľ Phil. 2, 13
1

Vie de Saints

MAXIMIN GIRAUD Celebré(e) le 20/09
√Čv√™que et Martyr(1875)
Maximin Giraud est mort le 1er mars 1875, 28 ans apr√®s l'Apparition de la Vierge Marie sur la montagne de La Salette. Il fut toute sa vie un t√©moin fid√®le de Marie et il couvrit, par sa g√©n√©rosit√© et sa confiance en Dieu, sa l√©g√®ret√© et les d√©fauts que Notre-Dame lui avait laiss√©s. Patient, d√©vou√© et courageux, il dut l'√™tre surtout les premi√®res ann√©es qui suivirent l'Apparition. Il lui fallut r√©pondre aux commissions √©piscopales qui multipli√®rent les enqu√™tes et surtout aux milliers de p√®lerins qui venaient les uns apr√®s les autres lui demander le r√©cit. Il lui arriva de s'endormir de fatigue par terre, aux pieds de ses interlocuteurs, au moindre moment de r√©pit. Si jeune, si vif, si mobile, si √©tourdi, si heureux de jouer, que de sacrifices, de contraintes et de constance exigea son office de t√©moin! Quand il eut envoy√© son secret au Pape et que le jugement doctrinal fut prononc√©, il dut se sentir bien soulag√©: l'√Čglise officiellement prenait tout en mains. Mais on ne cessa pas de vouloir entendre le r√©cit de sa bouche, il ne cessa point de se d√©penser pour La Salette ! Avec les meilleures intentions du monde, on le poussa dans les voies qui n'√©taient pas les siennes. On le fit √©tudier et il fut un m√©diocre √©l√®ve, quoique intelligent. On le fit s√©minariste et il passa dans plusieurs s√©minaires sans y trouver ni donner satisfaction, malgr√© sa pi√©t√© toujours vive. On le laissa enfin aller √† Paris ; inconnu, inexp√©riment√©, il y connut la mis√®re. Cependant, jamais sa conduite n'y laissa √† d√©sirer: il resta un jeune homme pur et inattaquable. Un peu assagi par l'exp√©rience et repris par le go√Ľt du savoir, il refit deux ans d'√©tudes au Coll√®ge de Tonnerre, puis revint √† Paris pr√©parer sa m√©decine. Ayant √©chou√© aux examens, il s'engagea comme zouave pontifical. En tout cela, il restait un grand enfant et aussi un chr√©tien sans peur, un bon compagnon, joyeux de vivre, sans pharisa√Įsme. Revenu en 1870 dans son pays natal et calomni√© par un journal de Paris qui l'accusait d'√™tre le premier √† ne pas croire √† La Salette, il r√©pondit par la publication d'une plaquette intitul√©e: Ma Profession de foi. Avec une √©loquence sortie du coeur, il y affirmait son amour de la v√©rit√© et sa pi√©t√© envers Notre-Dame: "Afin qu'on ne m'accuse pas d'√™tre incr√©dule, moi le t√©moin de l'Apparition, aujourd'hui devenu grand, √† l'√Ęge de 30 ans accomplis, libre et ind√©pendant, j'affirme que loin de d√©mentir ce que j'ai vu et entendu sur la sainte Montagne, je suis pr√™t √† donner ma vie pour soutenir et d√©fendre la v√©rit√© de cet √©v√©nement. J'esp√®re qu'√† l'occasion, avec la gr√Ęce de Dieu et le secours de la Tr√®s Sainte Vierge Marie, je ne serai point l√Ęche. ¬Ľ En v√©rit√©, il ne fut jamais l√Ęche, comme il ne fut jamais avare ni habile √† faire fortune. Jusqu'√† sa mort, la pauvret√© fut sa compagne ins√©parable et il l'accepta sans se plaindre. Il ne voulut non plus jamais se marier. Il souffrit beaucoup des calomnies et des m√©disances grossi√®res que l'on colportait sur son compte. Ce f√Ľt l√†, le point caract√©ristique de sa saintet√©: l'acceptation du m√©pris et il l'accepta de bon coeur avec r√©signation et sans amertume. Sa consolation fut de r√©citer son Rosaire tous les jours et de communier souvent. La derni√®re ann√©e de sa vie, tr√®s malade, il recevait dans sa chambre les d√©l√©gu√©s du P√®lerinage National et leur racontait encore l'Apparition, √† bout de forces, mais avec un visage transfigur√©. Le jour de sa mort, recevant les derniers sacrements, il r√©pondait lui-m√™me aux pri√®res du pr√™tre et, pour pouvoir consumer le saint Viatique, il demanda de l'eau de La Salette. Il expira ensuite invoquant la Belle Dame qui l'avait si maternellement √©lu pour la croix et pour la gloire.
retour à la page précédente

Choisir une lettre pour avoir la liste des Saints correspondante



A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y